Panneaux solaires photovoltaïques : choisir un devis

choisir un devis

Investir dans un aménagement photovoltaïque est une bonne idée, pour ne plus penser aux notes très salées qu’on doit payer pour une source d’énergie traditionnelle. Lorsqu’on choisit un panneau solaire photovoltaïque, plusieurs aspects revêtent une importance critique. Bien sûr, le prix est un facteur important, mais il convient aussi de sélectionner les offres crédibles et performantes.

Un devis résultant d’un constat de visu sur place

Un des critères pour juger de la pertinence d’un devis est le fait que le prix du panneau n’est établi qu’à l’issue d’une inspection attentive et formelle des lieux. Le fournisseur d’énergie solaire ne doit pas se limiter à une présence téléphonique.  Les particularités de chaque logement, comme l’inclinaison du toit, la luminosité, ou le positionnement par rapport aux voisins, nécessitent un accompagnement personnalisé. Parmi les propositions reçues, il ne faudra retenir que celles qui effectuent une visite sur place.

La puissance du panneau solaire

C’est le premier critère auquel on reconnaît la performance d’un panneau solaire. La puissance se mesure par la quantité d’énergie effectivement produite par le matériel dans les meilleures conditions de pente, d’éclairement ou de surface d’installation. Elle est d’habitude exprimée en kWc. C’est une qualité primordiale, car d’elle dépendra la productivité énergétique de l’installation et, corrélativement, le montant des plus-values solaires engrangées lors de la revente du surplus de production.

Une garantie minimale de 10 ans

La garantie est la preuve que le fournisseur est entièrement convaincu des vertus opérationnelles de son dispositif dont l’esthétique et la performance seront maintenues sur le long terme. Une garantie formelle couvre au minimum une période de 10 ans, étant entendu que l’investissement ne sera totalement amorti qu’au bout de 6 ans.

Une garantie efficace de l’onduleur

Le devis ne doit pas seulement offrir une durée de garantie décennale, mais aussi assurer l’indemnisation du client vis-à-vis des risques les plus sensibles. Il s’agit de l’onduleur, la pièce maîtresse du système qui est chargée de convertir la lumière naturelle du soleil en courant électrique raccordable auprès du réseau d’EDF. L’onduleur est un matériau très délicat et sa pose exige une vigilance particulière. La garantie doit comporter une clause qui répond du remboursement total du client au cas où le dispositif faille à générer de l’électricité, par suite d’un dysfonctionnement de l’installation.