Le coût des énergies renouvelable est en chute libre !

Energies renouvelables

L’énergie verte, une tendance à la baisse qui fait l’actualité

S’il y a bien un sujet qui fait les choux gras des médias économiques et de la presse spécialisée, c’est bien celui de l’énergie verte. On n’en parle non pas dans le sens d’un accès difficile à cette source d’énergie, mais plutôt dans celuid’une baisse significative des tarifs qui y sont appliqués.Le constat est sans appel, et nul n’aurait pu prévoir un tel revirement même si la tendance se dessinait depuis quelques années. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, le coût des énergies renouvelables n’a cessé de dégringoler en l’espace de quelques mois. En remontant au mois de septembre, on découvre que le prix du mégawatt tournait autour de 21,5 euros dans un projet de construction de centrale solaire à Abu Dhabi, alors qu’une autre compagnie proposait un prix de 29 euros par mégawatt quelques semaines auparavant. L’offre électrique d’ekWateur, est dans le sillage de cette conjoncture, avec des prix ultras compétitifs pour une électricité totalement renouvelable. C’est dire que le moment est bien choisi pour se mettre aux énergies renouvelables, et alléger du même coup sa facture d’électricité. On se rend compte que désormais, il y a de moins en moins de raisons pour expliquer la lenteur du développement de l’énergie solaire. D’ailleurs, le solaire n’est pas la seule source d’énergie verte concernée par cette baisse des coûts :  le secteur de l’éolien est également touché.

Une meilleure accessibilité de l’énergie éolienne à des tarifs plus avantageux

Occupant une place de choix parmi les plus grands fournisseurs d’énergie renouvelable, l’énergie éolienne profite également de cette chute quasi vertigineuse des prix. Si l’on se réfère aux chiffres, en moins de 10 ans, on constate une réduction des coûts, comprise entre une fourchette de 30 et 40%, en ce qui concerne les parcs éoliens terrestres. Si le prix de cette énergie n’est pas aussi bas que celui du solaire, il n’en demeure pas moins que cette situation a piqué la curiosité de ceux qui s’intéressent de près ou de loin à ce secteur. Il n’y avait pas si longtemps, une compagnie suédoise avait fait fort en proposant par mégawatt, un prix de 103 euros. Cela avait été perçu comme une petite révolution dans le secteur de l’éolien, où on était habitué à des tarifs beaucoup plus onéreux. Mais il n’a pas fallu longtemps pour voir ce prix battu en brèche, il y a quelques mois par la compagnie danoise Dong Energy, qui a annoncé une facture tournant autour de 72,7 euros par mégawatt. Avec de tels tarifs, les énergies renouvelables, l’éolien comme le solaire, attirent de plus en plus de consommateurs. On ne peut toutefois s’empêcher de se questionner sur les causes ou les facteurs de cette baisse significative du prix de l’énergie verte.

Les facteurs à l’origine de la chute des prix des énergies renouvelables

Le fait qu’un nombre sans cesse croissant de particuliers, d’industries, ou d’entreprise s’intéressent de plus en plus à l’énergie verte, est l’un des premiers facteurs à identifier. Une plus grande concurrence génère des tarifs plus réduits, c’est connu. On ne compte plus le nombre de pays qui montent au créneau pour faire de cette nouvelle forme d’énergie une priorité. On pointe aussi du doigt les progrès réalisés, aussi bien dans la conception des photovoltaïques que dans celle des parcs éoliens. Ces avancées technologiques ont favorisé des rendements plus élevés sur de plus petites surfaces. Les coûts de production se trouvent aussi allégés du fait de certaines concessions accordées aux compagnies qui bénéficient dans certains cas de terrains gratuits. Un autre facteur déterminant dans la baisse du coût des énergies renouvelables est l’apparition du géant chinois qui a redistribué les cartes, en insufflant une nouvelle dynamique surtout dans le domaine de l’énergie solaire en général et du photovoltaïque en particulier.