Dans quel cas faut-il résilier son contrat d’électricité et de gaz naturel ?

Plaque gaz en feu

Il n’est pas rare de voir des particuliers ou des entreprises se décider à résilier leur contrat de gaz. C’est une décision qui peut être motivée par diverses raisons, mais quoi qu’il en soit, vous en avez l’absolu droit, pour peu que vous respectiez quelques principes. Quels sont-ils et quelle est la procédure de résiliation d’un contrat d’électricité et de gaz naturel ?

Plusieurs situations peuvent conduire à la résiliation d’un contrat d’électricité et de gaz naturel. Parmi celles-ci, vient en première position le montant élevé des factures, puis en seconde position les cas de déménagement.

Des factures aux coûts exorbitants

Ampoules alluméesUn nombre important de personnes s’en plaignent et nous confient que c’est ce qui les pousse à changer de fournisseur d’électricité. Vous devriez le savoir, le montant d’une facture est influencé par deux éléments :

Le montant de l’abonnement : qui ne varie pas, peu importe votre consommation en électricité et en gaz naturel par mois ;

Le prix du kWh : qu’il faut multiplier par la quantité d’énergie électrique consommée par mois.

Un déménagement

Si vous avez en projet de déménager, vous devriez d’ores et déjà commencer à penser à résilier votre contrat d’électricité et de gaz naturel actuel.

Dans chacun des cas cités, vous aurez à changer de fournisseur, mais pas sans avoir auparavant résilié formellement le contrat qui vous lie à votre actuel fournisseur. Voici comment procéder !

Tout savoir sur la procédure de résiliation de son contrat d’électricité et de gaz naturel

Résilier un contrat d’électricité et de gaz naturel nécessite le respect de certaines conditions qui ne sont pas à prendre à la légère. La principale est le délai.

Le délai de résiliation

Il varie en fonction du fournisseur d’électricité et de gaz naturel auprès duquel vous aviez souscrit. Tandis que certains requerront un préavis de 30 jours, d’autres pourraient demander plus ou moins selon les clauses du contrat. Il importe de souligner que le non-respect de ce délai entraine le paiement d’un frais de dédommagement au fournisseur.

Le cas d’une insatisfaction

Si vous décidez de changer de fournisseur du fait des coûts élevés qu’il pratique, vous n’aurez aucune démarche particulière à mener. Il suffit de contacter votre fournisseur actuel et de lui communiquer votre relevé et numéro de compteur en lui notifiant votre intention de changement.

Ensuite, aussitôt que vous apposez votre signature sur un autre contrat d’électricité et de gaz naturel auprès d’un nouveau fournisseur, l’ancien contrat devient automatiquement caduc. Vous ne subirez même pas de coupure d’électricité.

Le cas du déménagement

Si la raison qui motive votre décision de résilier le contrat est un déménagement, vous devrez contacter votre fournisseur quelques jours avant de partir pour l’en informer. Veillez à lui préciser la date de votre départ afin de ne pas continuer à payer l’abonnement jusqu’à l’arrivée d’un prochain locataire.

Ensuite, il vous faudra le recontacter le jour du départ pour lui communiquer votre relevé de compteur. Et enfin, vous aurez probablement à payer la/les facture(s) de clôture, c’est-à-dire celle(s) correspondant à votre consommation en électricité et en gaz naturel depuis la date de paiement des dernières factures jusqu’au jour de départ.

Souscrivez tôt à un nouvel abonnement

Il est à noter que la résiliation est gratuite, mais moins urgente que la souscription à un prochain abonnement pour votre nouveau logement. Si vous attendez le jour du départ pour entamer les démarches inhérentes à un abonnement auprès d’un nouveau fournisseur, vous risquez d’emménager et de devoir passer quelques jours sans électricité et sans gaz naturel.

Idéalement, abonnez-vous à un nouveau fournisseur au moins 15 jours avant d’emménager. Le gestionnaire de réseau aura ainsi le temps de s’occuper de la mise en service de votre nouveau compteur.